Réseau d’entreprises au féminin : les Mampreneurs sont désormais une quarantaine à Lyon

0
1095

Composé de femmes à la fois de chef d’entreprise et mères de jeunes enfants, le réseau « Mampreneur du Rhône » est l’un des réseaux de l’entrepreneuriat féminin les plus actifs. Composé d’une quarantaine d’adhérentes, il rassemble des femmes qui ont créé leur entreprise dans le but de concilier vie professionnelle et vie familiale.

Des Mampreneurs du Rhône lors d’un MamCafé consacré aux services

Une « Mampreneur » ? Une femme, à la fois chef d’entreprise et mère de famille qui a fait le choix de se mettre à son compte ou de créer son entreprises pour gagner en liberté et surtout pour concilier vie personnelle et vie professionnelle.

Ce concept né aux Etats-Unis et qui s’est développé en France en 2008 à partir d’un blog qui a rencontré un grand succès « Maman et entrepreneuse », aurait pu faire pschitt. Ça n’a pas été le cas, bien au contraire.

Un réseau est né, réunissant des mères entrepreneuses âgées en moyenne entre vingt-cinq et quarante ans, à Paris d’abord, pour se structurer et prendre ensuite une dimension nationale, avec des MamCfés, des conventions, un « Printemps des Mampreneurs », un showroom, pour mettre en avant les produits ou les services de chacune des « Mampreneurs », etc.

Créé il y a quatre ans, le réseau « Mampreneurs du Rhône » compte, lui, désormais près de quarante mamans entrepreneuses et se révèle particulièrement actif.

« On se donne de l’énergie, on partage… »

« On se donne de l’énergie, on partage. Notre réseau est avant tout fondé sur l’entraide. Par le partage d’expériences une fois par mois, la valorisation des compétences de chacune, le réseautage… Notre objectif est de rompre l’isolement du chef d’entreprise et d’apporter du soutien à chacune d’entre nous », explique, large sourire aux lèvres, Christelle Martinez, l’animatrice du réseau. Lequel réseau fait d’ailleurs parti du Réseau Economique Féminin qui regroupe à Lyon toutes les associations d’entrepreneuses.

L’animatrice ajoute : « Ce n’est pas évident de sortir du salariat pour créer son entreprise. Nous avons osé créer : c’est ce qui nous relie et fait notre force. Une grande amitié nous lie, ça aide, c’est même indispensable car développer son entreprise n’est pas tous les jours rose. »

Les entreprises créées par les Mampreneurs du Rhône sont essentiellement des sociétés de service.

Si dans l’ensemble il s’agit de petites sociétés de une à trois personnes, certaines ont pris leur envol et se sont développées.

Axeo, créé par une ex-cadre de multinationale compte 22 salariés

C’est le cas de la société Axeo, une entreprise de services à domicile créée en 2009 qui compte à ce jour vingt-deux salariés en CDI.

Sa créatrice, Edwige Allan, deux enfants de 2 et 5 ans, avait auparavant occupé des postes de marketing-communication et développement des ventes dans de grande sociétés d’électronique grand public, à Paris, avant de faire le saut de l’entrepreneuriat.

 

Edwige Allan, créatrice d’Axeo (photo DR)

« C’est certes un environnement totalement différent de celui dans lequel j’évolue depuis que j’ai créé ma société, mais ce parcours m’a permis d’acquérir diverses compétences que j’ai transférées sur ma société.  Ma formation en économie et en commerce international m’a permis de m’adapter en permanence à l’environnement et de gérer au mieux ma société », constate-t-elle.

Son adhésion au « Mampreneurs du Rhône » est pour elle une évidence : « J’ai créé mes deux bébés finalement la même année : ma fille, puis ma société, donc je me suis sentie très vite mampreneur ! Cela m’a permis d’avoir une vie épanouie, à la fois avec mes enfants et dans mes projets professionnels. »

Quelques Mampreneurs ont créé des société en lien direct avec leur vécu de mère. Ainsi, par exemple, Anne Baron, mère d’un garçon de 2 ans et d’une fille de 4 ans, a créé la société « Précieux moments », spécialisée dans l’accompagnement des parents, à l’arrivée d’un enfant.

Christelle Martinez, mère de deux filles, l’animatrice du réseau, s’est lancée, elle, dans le linge et la décoration pour les chambres d’enfants de 0 à 7 ans (société Pitili).

Stéphane Buiron Rouvier, deux enfants de 3 et 6 ans, a, de son côté, créé la société « Oh, qu’il est bio ! », une marque de puériculture spécialisée dans les cosmétiques bio.

Pour le reste, la palette est vaste : cabinet de recrutement, ressources humaines, agence de communication, parfums naturels, médiation familiale, architecture intérieure, création graphique, etc.

Lyon Start-up : 90 % d’hommes

D’aucuns regrettent la création d’associations exclusivement composées d’entrepreneuses. Une forme de discrimination positive qui pourrait maintenir une forme de stigmatisation.

L’animatrice du réseau, Christelle Martinez, pense qu’il est indispensable d’en passer par là.

« Rendez-vous compte, les lauréats du concours « Lyon Start-up » qui vise à rassembler des entreprises en phase d’ante-création et qui a connu à Lyon un grand succès sont à 90 % des hommes. Les femmes y sont très peu nombreuses. Nous pensons que notre association a valeur d’exemplarité. Beaucoup d’entre nous vont d’ailleurs dans les écoles pour porter la bonne parole entrepreneuriale…au féminin… »

Les site des « Mampreneurs »

Publiée le 12 oct. 2014 par LARGERON Dominique.

Propriété de publication

Cet article "Réseau d'entreprises au féminin : les Mampreneurs sont désormais une quarantaine à Lyon" est une publication du site Lyon-Entreprises.com lisible sur le site source à cette adresse http://www.lyon-entreprises.com/News/L-article-du-jour/Reseau-d-entreprises-au-feminin-les-Mampreneurs-sont-desormais-une-quarantaine-a-Lyon,i63428.html.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here