Le co-développement, un accélérateur de business

0
587

Travailler seul, c’est bien. Mais échanger, collaborer avec d’autres est souvent source de nouvelles idées, d’un nouvel élan dans son activité. Le 11 janvier 2016, Sylvie Wary, coach et formatrice, présentera aux Mampreneurs les principes du co-développement. Explications.

Quelle est ton activité ?
Je suis coach et formatrice en créativité appliquée aux affaires et au développement de projets innovants. J’accompagne des projets d’entreprise ou de création d’activité indépendante, et j’assure la conception et l’animation d’ateliers ainsi que des «  parcours créatifs » pour des groupes autour de l’entrepreneuriat et l’innovation. Voir l’Innovation Summer Camp 2015.

Professeur associée  au sein de la Filière Innovation & Entrepreneuriat de l’Institut d’Optique Graduate School de Paris-Saclay, je conçois et co-anime un programme inédit où des étudiants-ingénieurs sont aux commandes de projets d’entreprises technologiques à forte valeur ajoutée pour deux années d’expérimentation, avant de décider de créer une start-up le cas échéant.

En parallèle, j’ai créé en Essonne un lieu ouvert aux créatifs, artistes et entrepreneurs, où art et développement personnel servent de fils conducteurs.

Quel a été ton parcours ?
Mon parcours professionnel a démarré dans la gestion des affaires à l’international pour de grands groupes américains, ce qui m’a permis d’acquérir une vision stratégique couplée à une bonne connaissance des problèmes d’équipes. J’ai assuré des formations professionnelles européennes et géré des projets d’optimisation qui demandaient souvent de développer des idées novatrices, centrées sur les besoins du client.
J’ai co-fondé ma première entreprise en 2003 et je gère en direct plusieurs entités.

Que vas-tu présenter aux Mampreneurs le 11 janvier ?
Je vais parler du co-développement comme outil pour améliorer sa pratique professionnelle et son efficacité. C’est un mode d’échanges qui existe depuis de nombreuses années au sein de filières professionnelles, sous d’autres dénominations, mais qui s’est adapté avec l’essor des entreprises individuelles et des nouveaux modes de travail. Nous verrons en quoi cela consiste, à qui ça s’adresse, à quoi ça sert, mais aussi quels sont les écueils éventuels et les précautions à prendre.

Que souhaiterais-tu qu’elles retiennent en priorité ?
Elles ont fait le choix de rejoindre un réseau féminin pour bénéficier d’échanges avec des professionnelles, sortir de l’isolement de l’entrepreneur et partager de bonnes pratiques. Dans la même démarche, le co-développement organisé de manière cadrée et ponctuelle peut pour certaines être un accélérateur dans le développement de leur activité.

Que t’apporte cette association ?
Cela fait un peu plus de trois ans que j’ai rejoint le réseau des mampreneurs et je vais renouveler mon adhésion avec plaisir en 2016. 
J’y ai fait de belles rencontres, découvert des expériences entrepreunariales audacieuses et échangé de bonnes pratiques. C’est un réseau en mouvement qui se renouvelle tous les ans et attire de nouvelles adhérentes, multipliant ainsi les échanges et les occasions de s’inspirer d’autres démarches.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here