Olivier Pons  : un officier de marine à la barre pour piloter « La Mache »

0
1402

La célèbre « Ecole-Entreprise » qui rassemble un millier d’élèves dans le 8ème arrondissement de Lyon, autour des formations professionnelles, vient de nommer Olivier Pons à sa tête avec pour cap, le projet « La Mache 2020 »

Une vraie reconversion pour cet officier de marine. Après avoir sillonné les continents en mer et dans l’air, comme officier de Marine et pilote dans l’aéronavale, puis comme Commandant d’un navire d’assaut, Olivier Pons a effectué en 2009, une formation de philosophie et de théologie et un Master d’histoire des sociétés sur la jeunesse.

Après avoir débuté comme directeur d’un groupe d’établissements à la Fondation des Apprentis d’Auteuil, il vient d’être nommé, à 53 ans, directeur général de la Fondation La Mache et chef d’établissement du Lycée.

« Il y a 95 ans, la vocation primaire de la Mache était d’accueillir des jeunes dans un quartier ouvrier, pour les former à devenir cadre intermédiaire chrétien dans le monde de l’industrie et du bâtiment de l’époque. Cette vocation reste intacte, notamment vis-à-vis des jeunes en difficulté scolaire ou familiale, désireux de poursuivre une formation professionnelle d’excellence », explique-t-il.

 Le Projet «La  Mache 2020 »

Sa feuille de route ? Il souhaite s’attacher à développer ses quatre unités pédagogiques (*) et structurer la Fondation La Mache, au-delà de la simple déclaration administrative.

D’où au programme, la construction du projet « La Mache 2020 » qui vise à développer des formations Post Bac, en réponse aux besoins des entreprises.

Ce projet prévoit l’intégration de 200 étudiants et alternants supplémentaires, répondant à la demande des entreprises. Car la particularité de l’Ecole, est celle d’être une « Ecole-Entreprise ».

Plus de mille entreprises confient à l’Ecole leur conduite de projet parmi lesquelles, Alstom, Areva et Volvo.

« Ce travail de fond très important est mené conjointement avec  des entreprises et les branches professionnelles des BTP, Métallurgie, CAPEB, des clusters spécialisés, ainsi qu’avec nos universités partenaires privilégiées (CNAM, IAE, IUT Lumière)», précise Olivier Pons.

L’objectif est de définir ensemble une stratégie d’évolution et de développement des formations d’ici à cinq ans.

« Se positionner sur les filières à fort potentiel »

« Nous devons nous positionner sur les filières appelées à se développer fortement en Rhône-Alpes, notamment sur les technologies appliquées de la maitrise d’œuvre des bâtiments, de la robotique, de l’aéronautique, l’informatique, la maintenance industrielle », argumente le nouveau directeur

(*) La Fondation La Mache aujourd’hui rassemble quatre unités pédagogiques :
– Le lycée secondaire, professionnel et technologique avec ses 770 jeunes : 3ème pré-papro, BEP et bacs professionnels en menuiserie, agencement, mécanique générale, construction métallique, chaudronnerie, électricité et électronique, bac technologique STI 2D (développement durable)
– Les Ateliers de production, liés au Lycée, qui ont une capacité de produire en réponse aux commandes clients dans toutes ces filières;
– Le Lycée Supérieur avec cette année avec 141 étudiants BTS en bâtiment et industrie ;
– Le Centre de formation Sup La Mache, qui va accueillir 165 alternants et 20 étudiants, jusqu’à la licence Professionnelle et le Master 1 dans la maîtrise d’œuvre et la conduite de projet bâtiment ou industrie et l’informatique.

Propriété de publication

Cet article "Olivier Pons  : un officier de marine à la barre pour piloter "La Mache"" est une publication du site Lyon-Entreprises.com lisible sur le site source à cette adresse http://www.lyon-entreprises.com/News/Carnet-dirigeants/Olivier-Pons-un-officier-de-marine-a-la-barre-pour-piloter-La-Mache,i70211.html.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here