Création à la rentrée d’un incubateur privé pour start-up à Lyon : la « Cuisine du Web » veut faire bouillir « La Marmite »

0
419

En moins de deux ans depuis sa création, « Le Cuisine du Web » a réussi à s’imposer dans l’écosystème Web Lyonnais. Cette association qui regroupe 200 entreprises du Web et dont l’un des principaux créateurs est Guilhem Bertholet, veut passer à la vitesse supérieure dès la rentrée de septembre en mettant en place un incubateur privé. Qui ne fera appel à aucune subvention : un modèle à l’américaine…

Rhône-Alpes est le deuxième pôle des TIC en France et cela se voie. Lorsqu’elle a été créée en mai 2012, à l’initiative de quelques dirigeants de start-up dont Guilhem Bertholet, le créateur de « Invox.fr », peu d’acteurs du secteur digital imaginaient que la mayonnaise puisse prendre aussi viteGuilhem Bertholet et en médaillon, le logo de la future « Marmite du Web ».

 Son dernier « banquet », il y a quinze jours a rassemblé près de cinq cents participants. Cette association de la loi de 1901 qui sait savamment mêler le réseautage avec la gastronomie si chère à la capitale des Gones, a d’emblée frappé un grand coup : en créant à l’arraché en octobre dernier, une manifestation dédiée à la Toile, « Blend Web Mix » qui a dès sa première édition rencontré le succès.

 « La Cuisine du Web » : deux cents entreprises, huit mille salariés

 « La Cuisine du Web » qui compte à ce jour deux cents membres, des PME, des TPE mais aussi de plus grandes entreprises, soit huit mille salariés, au total et qui affiiche désormais trois salariés, voit désormais plus loin.

 Ses co-dirigeants prévoient de créer à la rentrée prochain un incubateur dont l’intitulé a été rapidement trouvé : « La Marmite »…

 « L’ADN de la Cuisine du Web est d’être un moteur pour la création de start-up : ce que nous voulons créer correspond à un vraie attente », décrit Guilhem Bertholet qui fut à l’iniative en 2008 de l’incubateur d’HEC Paris et qui est l’une des principales figures de proue de l’association.

 Pour preuve, la création par cette même Cuisine du Web du concours Startin’Lyon qui met en lumière et donne un coup de pouce aux start-up lyonnaises, à travers un concours.

 « La Marmite du Web » proposera deux offres, selon le degré de maturation des start-up.

 La première offre s’adressera à des projets en phase initiale sur deux mois, avec un programme ayant pour objectif de valider l’idée. Cette première marmite sera suffisamment large pour accueillir 150 projets par an

 La deuxième offre proposée par « La Marmite »sera constituée par un incubateur plus classique avec un programme susceptible de se dérouler sur neuf à douze mois. Ambitieux, il vise l’accompagnement d’une quarantaine de start-up par an d’ici trois ans.

 L’accompagnement portera sur l’offre (commerciale et marketing), sur l’équipe et sur la recherche de financement.  « Notre objectif est simple : rendre ces start-up finançables », lance Guilhem Bertholet.

Actuellement, « la Cuisine du Web » recherche à Lyon un site de près de 150 m2 destiné à accueillir cet incubateur. « Nous avons deux/trois pistes actuellement », explique Guilhem Bertholet.

 Pierre-Henri Dentressangle et des business angels lyonnais en lice

 Côté original de cette initiative : il s’agira d’un incubateur entièrement privé qui ne demandera aucune subvention. Mais d’ores et déjà, des investisseurs, tels que Pierre-Henri Dentressangle (le fils de Norbert), à la tête du fonds d’investissement lyonnais, « Hi Inov SAS » ainsi des business angels lyonnais ont déjà fait connaître leur intérêt pour cette démarche.

 « Nous sommes en contact avec de nouveaux acteurs ou des entreprises plus traditionnelles qui se déclarent intéressées par cette nouvelle offre digitale », précise le co-créateur de la « Cuisine du Web ». Les partenariats sont en cours de signature.

 Il va lui falloir être persuasif, à moins que les membres soient particulièrement motivés pour se lancer dans le sponsoring ou le partenariat : Guilhem Bertholet estime le besoin de financement de « La Marmite », dès le première année, entre 90 000 et 120 000 euros.

 L’appel à candidatures à l’intention des start-up devrait être lancé courant août et la première promotion de la « Marmite du Web » dévoilée lors du prochain « Blend Web Mix », prévu pour le mois d’octobre prochain. La nouvelle génération du Web se sent des fourmis dans les jambes…

Publiée le 13 mars 2014 par LARGERON Dominique.

Propriété de publication

Cet article "Création à la rentrée d'un incubateur privé pour start-up à Lyon : la "Cuisine du Web" veut faire bouillir "La Marmite"" est une publication du site Lyon-entreprises.com et lisible sur le site source à cette adresse http://www.lyon-entreprises.com/News/L-article-du-jour/Creation-a-la-rentree-d-un-incubateur-prive-pour-start-up-a-Lyon-la-Cuisine-du-Web-veut-faire-bouillir-La-Marmite,i57182.html.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here