Céline Pagis, une doctorante lyonnaise finaliste de la Bourse L’oréal-Unesco

0
47

 Ses travaux pourraient bien permettre de limiter le gaspillage alimentaire. Parmi mille candidates, et avec vingt-neuf autres doctorantes et post-doctorantes, la lyonnaise Céline Pagis a été distinguée par la Fondation L’Oréal pour la qualité de ses travaux, mais aussi pour « son engagement passionné dans son métier de chercheuse et sa volonté de le partager ».

Elle a été finaliste pour bénéficier de la Bourse L’Oréal-Unesco « Pour les Femmes et la Science ».

Aujourd’hui ingénieur de recherche en catalyse hétérogène à IFPEN, Céline Pagis est doctorante IFPEN Lyon/IRCELYON.

La Fondation L’Oréal, en partenariat avec l’Académie des sciences et l’Unesco, attribue en effet chaque année en France une bourse à trente doctorantes et post-doctorantes, pour soutenir leurs travaux de recherche prometteurs.

Appliquée au domaine de la chimie des matériaux et de la catalyse, la thèse de Céline Pagis vise à synthétiser une nouvelle morphologie de cristaux de zéolithes (qui bénéficient d’une structure en « nid d’abeille »), sous forme de « nanoboîtes », qui présente un double intérêt : des fines parois qui permettent d’accélérer la diffusion des molécules lors des réactions catalytiques ; et une large cavité interne qui permet d’augmenter la capacité de stockage de molécules.

Tout ceci a l’air un peu complexe, mais la finalité est simple : une des retombées devrait permettre de mieux gérer le murissement de certains fruits et légumes. 

Dans la mesure où plus d’un tiers des fruits et légumes sont gaspillés entre le champ et l’assiette du consommateur, cette application pourrait constituer un levier pour réduire le gaspillage alimentaire.

Des tests expérimentaux, réalisés à IFPEN à Solaize ont également concerné une application dans le domaine de l’hydrocraquage dans le but de comprendre les phénomènes de diffusion mis en jeu dans ces nouveaux cristaux de zéolithes.

Il faut savoir que les zéolithes sont des matériaux très utilisés dans l’industrie pour des applications variées (industrie pétrolière, absorption et séparation, purification de gaz, etc.), car cette structure en nid d’abeille de cavités et de canaux permet de piéger dans leurs pores des substances chimiques ou d’accélérer des transformations de molécules.

Propriété de publication

Cet article "Céline Pagis, une doctorante lyonnaise finaliste de la Bourse L'oréal-Unesco" est une publication du site Lyon-Entreprises.com lisible sur le site source à cette adresse http://www.lyon-entreprises.com/News/Carnet-dirigeants/Celine-Pagis-une-doctorante-lyonnaise-finaliste-de-la-Bourse-L-oreal-Unesco-i87236.html.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here